Evitez les maux de dos : Prenez un câlin !

Vous vous en doutez déjà : chacun de nous éprouve le besoin d’être touché, reconnu.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il ne s’agit pas là d’une question de pur égo, mais d’un besoin vital.

En effet, après la 2nde guerre mondiale, le docteur Spitz, un pédopsychiatre (donc spécialisé dans l’enfance et petite enfance) a observé qu’un nouveau né et un enfant ne recevant pas les signes de reconnaissance que sont les longs regards, les câlins ou les brimades qui devraient lui être accordés dès la naissance par ses parents, était moins heureux, se développait moins vite qu’un autre élevé en milieu carcéral (dans de moins bonnes conditions, mais avec de l’attention).

Ce premier pouvait même aller jusqu’à refuser de se nourir, et se laisser mourir à petit feu…

Même si tous les autres besoin sont comblés.

Parce que ces signes de reconnaissance font que l’on se sent exister.
Et si on n’existe pas, alors à quoi bon survivre ?

Comme les enfants, les adultes ont un besoin vital de se sentir reconnu, existants !

Peu après cette découverte, c’est Eric Berne (le célèbre psychiatre fondateur de l’analyse transactionnelle), qui affirmait qu’une personne n’ayant pas sa dose de reconnaissance a la moelle épinière qui se flétrit !

Et bien sûr celà va avec toutes les conséquences agissant sur la colonne vertébrale…

Eh oui… Ca n’en fait pas de moindres maux pour autant.

Et c’est souvent dû au fait qu’en grandissant nous donnons de plus en plus d’importances au verbal et de moins en moins au toucher… Alors que notre corps lui garde ce besoin d’être touché !
Et s’il n’est pas comblé, il se crée tout seul des problèmes tels que le lumbago qui nous envoie tout droit… chez le kiné !


Alors évitez vous des problèmes de dos, offrez à vos proches une meilleure santé : faites des câlins !

_

Partagez ce post s’il vous a plu, s’il vous a aidé, ou si vous pensez qu’il peut aider quelqu’un !
Si vous n’y êtes pas déjà, vous pouvez suivre ce blog sur facebook, grâce à la page (le lien est à droite) !
Cet article est inspiré d’un petit bouquin de Olivier Nunge et Simonne Mortera : Satisfaire son besoin de reconnaissance
Cliquez sur le titre si ça vous intéresse !