Communiquer - La négociation 2/2

Coucou !
Aujourd’hui je vous en partage un peu plus sur le thème de
La négociation
!

Comme je l’ai fait remarquer dans le précédent article sur ce thème, la négociation s’apparente assez à une partie d’échecs.
Vous allez donc avoir besoin d’une bonne stratégie, pour remporter la partie !


Savielly Tartakover, un grand joueur d’échec disait très à propos :
“La tactique consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il y a quelque chose à faire. La stratégie consiste à savoir ce qu’il faut faire quand il n’y a rien à faire.”

Si votre adersaire sait négocier, il ou elle aura préparé une stratégie pour parvenir à ses fins.
Vous devez donc en avoir une aussi, c’est super important !

nego002_01
A savoir : ce n’est pas parce que vous avez eu le dernier mot que vous avez gagné…

Parfois il est plus sage de faire croire à son advresaire qu’il a obtenu tout ce qu’il pouvait obtenir, et de garder en tête que même si l’autre a eu le dernier mot, vous avez obtenu ce que vous vouliez, et peut être même sans concéder autant que vous le prévoyiez !
nego002_02
Bien souvent, la plus grosse difficulté en négociation, va être de ne pas se mettre en colère et déclarer la guerre à l’adversaire !
nego002_03
Vous devez savoir contrôler vos émotions !
Rester de marbre quand c’est judicieux, et feindre l’émotion juste quand ça devient nécessaire, mais surtout, surtout : Soyez zen à l’intérieur, concentrez vous sur vos objectifs, et vos stratégies, pas sur vos ressentis ou vos émotions !

nego002_04

En négociation, comme en poker, le bluff est inévitable.
Vos adversaires tenteront de voir plus que ce que vous leur donnez à entendre et à voir, et peut être même essaieront-ils de vous détourner de vos objectifs, notamment en sortant délibérément du sujet de négociation afin de vous faire oublier ce pour quoi vous êtes là.

nego003

Alors, encore une fois : gardez toujours vos objectifs à l’esprit !
Et quand c’est fini, pensez bien à faire mettre l’accord final sur papier, afin d’éviter toute tatentive de manipulation des arrangements : “mais non, on avait dit ceci ! pas ça !” *PAF ! Papier sait tout !*
Quand c’est écrit, c’est clair, et c’est clos.

 

Enfin voici quelques trucs que j’ai trouvé intéressant de vous mettre à part, comme un petit bonus de choses à savoir :

  • Un bon négociateur est aussi, souvent, un bon acteur, et un donc un bon menteur !

  • Certaines choses qui se négocient, moi je ne savais pas, mais profitez-en autant que possible, et même davantage !
    – Le temps de travail (les horaires), ça se négocie !
    – Le salaire, ça se négocie !
    -Les conditions de travail, ça se négocie aussi !
    Alors ne vous les laissez pas assigner sans négocier ! C’est pas les autres qui se battront pour vos intérêts !

  • La négociation sert aussi (surtout) à résoudre les conflits en évitant se taper dessus !
  • Dans la culture traditionnelle asiatique, on privilégie l’harmonie face à la vérité, car cette première ne blesse pas, ou moins que la seconde.
    En négociation, c’est pareil : s’il y a une vérité à dire, et qu’elle est moche, enrobez-la, harmonisez-la, embellissez-la sans vous gêner, votre but c’est de faire passer la pillule

    Voilà voilà ! A moins que vous n’en vouliez davantage, j’en ai fini avec la négociation !

    N’hésitez pas à me partager vos avis sur ces articles, soit en commentaire, soit sur twitter et facebook, j’aimerais vraiment connaitre vos idées !

    _

    Cet article est inspiré d’un petit bouquin de Jean-Paul Guedj : Les 50 règles d’or de la négociation
    Cliquez sur le titre si ça vous intéresse !