Comment se libérer des messages contraignants ?

Il vous est sûrement déjà arrivé de vous retrouver dans une situation déplaisante où sans avoir d'éléments très clairs pour l'expliquer, vous vous sentiez coincé et contraint à agir de telle ou telle manière. Peut-être vous êtes vous même déjà demandé pourquoi ça vous arrivait, et comment vous pourriez faire pour débloquer la situation ?

Je pense notamment à ce moment où pour faire plaisir à votre meilleur ami, vous avez accepté de faire un voyage de trois heures pour venir le voir, simplement parce qu'il préférait que ce soit vous qui veniez le voir au lieu de vous retrouver à votre point de rencontre habituel (à mi parcours), alors que vous n'aviez pas envie de faire toute cette route, et où vous lui en voulez pour ça.
Ou encore à cette fois où vous avez accepté de participer à une animation donnée par votre entreprise un samedi, sur simple demande de votre chef, alors que vous n'êtes pas sensé travailler le weekend, et vous lui en voulez sans doute aussi, pour ça.

Dans l'une comme dans l'autre de ces situations, vous avez accepté la contrainte sans que votre interlocuteur ne vous menace ou vous oblige à le faire. Pourtant vous vous êtes senti obligé, vous leur en voulez autant que s'ils vous avaient menacé, l'un de ne plus vous considérer comme son ami si vous ne veniez pas, ou l'autre de vous renvoyer si vous lui refusiez ce service.

Vous aimeriez être capable d'assumer ce genre de refus ? Vous aimeriez vous défaire de la culpabilité qui vous étreint quand vous pensez (pensez, seulement !) à refuser ? Et de la rancoeur que vous ressentez parce que bon sang, vous avez accepté, et n'aviez pas d'autre choix ?
C'est à cela que sert l'article cet article. Voici donc 4 étapes pour vous permettre de faire de votre quotidien une réalité plus douce et moins contraignante :

1 - Acceptez l'idée que vous êtes responsable de ce qui vous arrive et des décisions que vous prenez.

Attention : Etre responsable ne veut pas dire que vous êtes fautif !
Ici, être responsable signifie que vous avez la capacité de répondre face à ce qui vous arrive, et donc d'apporter des solutions à vos problèmes plutôt que de les subir passivement.
Dans ce contexte très précis, être responsable consiste notamment à reconnaitre que vous avez le pouvoir de comprendre les événements de telle ou telle autre manière, de les interprêter pour en faire ce qui vous conviendra le mieux.

Pour reprendre les exemples cités plus haut, votre ami a déjà plus d'une fois refusé de faire tout le trajet pour venir vous voir alors que vous ne pouviez pas vous déplacer, et vous le considérez quand même comme votre ami : pourquoi n'en serait-il pas de même dans l'autre sens ? Une amitié, c'est réciproque, non ?
Et votre collègue a refusé de venir à cet événement d'entreprise samedi parce qu'il avait "déjà des plans pour ce weekend, désolé", et il est toujours là, il a toujours de bonnes relations avec votre chef. Pourquoi seriez-vous traité différemment si vous agissiez comme lui ? Vous aussi vous pourriez "avoir des plans pour ce weekend" que vous ne pouvez vraiment pas annuler.

Vous avez la capacité de décider, et de choisir ce que vous ferez : prenez ce pouvoir de décider pour vous au lieu de le prêter aux autres, acceptez d'être responsable de ce qui vous arrive.

2 - Repérer les messages contraignants.

Vous vous en doutez, pour pouvoir vous en débarrasser, vous devrez d'abord trouver et reconnaitre ces messages pour ce qu'ils sont. Sans cette étape, les autres n'ont aucun sens !
Pour repérer quand vous êtes sous l'influence d'un message contraignant, c'est assez simple : vous vous sentez mal ! Bien souvent, vous pourrez les reconnaitre au fait que vous ressentez de la culpabilité rien qu'à l'évocation de telle ou telle chose. 

Bien sûr, il est possible que vous ressentiez ces émotions de façon tout à fait légitime, et qu'elle n'aient rien à voir avec un message contraignant, ce qui nous amène à la seconde chose à vérifier : quand vous êtes sous l'influence d'un message contraignant, vous estimez le plus souvent que ce qui vous arrive n'est pas normal, que vous ne devriez pas avoir à subir cela (c'est d'ailleurs ce qui motive ensuite la rancoeur que vous éprouvez vis à vis de l'autre, en plus d'être très vrai).

Ensuite il vous suffit de mettre des mots sur ce message. Le plus souvent, le message contraignant peut être résumé en deux à quatre mots :
- Sois fort : ne pleure pas, tu es un homme, pas une fillette !
- Fais plaisir : si tu ne fais pas ce qu'on te dit, tu n'auras pas ce que tu veux ! / tu seras puni !
- Sois parfait : même si les autres agissent mal envers toi, tu te dois de montrer l'exemple !
- Fais des efforts : si tu ne donnes pas tout ce que tu as, tu ne vaux rien !
- Tu as tort : ne cherche pas à comprendre, ce sont les autres qui ont raison, toujours.
- C'est ta faute : inutile d'essayer de nous faire croire le contraire, c'est ta faute !
Et tant d'autres ...

 

3 - Remplacer ces messages contraignants

Cette étape comporte plusieurs points :
- Revenez mentalement à une situation dans laquelle vous avez réagi sous l'influence de ce message contraignant : revoyez la scène, ressentez les émotions que vous avez ressenties à ce moment là, rappelez-vous les pensées que vous avez eues, remémorez-vous la façon dont vous avez réagi face à la situation.
Faites cela en vous abstenant de poser le moindre jugement, contentez-vous d'observer et de ressentir. Quel que soit votre regard sur la situation, rappelez-vous que vous aviez une bonne raison d'agir comme vous l'avez fait, même si vous auriez préféré réagir différemment.

- Une fois que vous avez fait cela, imaginez l'émotion que vous voulez ressentir à la place, les pensées que vous souhaitez avoir pour l'accompagner, ainsi que la réaction que vous aimeriez vous voir adopter dans cette situation. Prenez le temps de répéter cette pensée, de ressentir cette émotion, et voyez-vous réagir comme vous auriez voulu le faire.

- Prenez le temps de ressentir la satisfaction d'avoir su dire "non" tout en restant calme et respectueux, la fierté d'avoir fait ce que vous estimez être mieux pour vous.

- Décidez qu'a partir de maintenant, c'est cette émotion que vous ressentirez, cette pensée que vous aurez, et c'est de cette manière que vous réagirez face à cette situation. Si vous en ressentez l'envie ou le besoin, vous pouvez même le dire pour vous-même.

- Revenez ensuite à l'ici et maintenant, en gardant le souvenir de l'émotion, de la pensée et de la réaction qui seront désormais celles que vous aurez face à ce type de situation.

4 - Répéter ces étapes ...


... Autant de fois que nécessaire ! On le dit souvent, Rome ne s'est pas faite en un jour : eh bien notez que les messages contraignants ancrés en vous depuis plusieurs années ne s'envoleront sans doute pas tout de suite. Il se peut que vous ayez besoin de plus ou moins de temps et de travail pour parvenir à les remplacer durablement, et c'est normal.
Ainsi pensez à répéter ces étapes aussi souvent que vous l'estimez nécessaire.

PS : Il parait que pour mettre en place une nouvelle habitude, il faut la répéter au moins une fois par jour pendant 21 jours... Vous avez déjà essayé ?